Articles

Creagames 2017

Le week-end des 16-17 septembre 2017, des auteurs, des éditeurs et des amateurs de jeux de société se sont donnés rendez-vous au CNJ pour CreaGames, un événement dédié à la création ludique, gratuit et ouvert à tous.

 

 

Année après année, l'événement organisé par le CNJ prend sa place dans le paysage ludique français. A n'en pas douter, elle attire un public de connaisseurs principalement attirés par les idées alléchantes offertes par les jeux finalistes du Concours de Boulogne-Billancourt. Cette année, les auteurs des dix jeux finalistes étaient présents et environ 300 personnes sont venus durant le week-end pour admirer leur création et participer aux autres animations proposées durant CreaGames. Parmi eux, huit auteurs venaient de France, un de Belgique et un du Canada. Tels des rockstars, ils ont été sollicités tout le week-end par les curieux désireux de jouer à leur création mais aussi par les éditeurs intéressés par leurs ouvrages. Le panel était très large, il allait de ça déménage ! un jeu d'adresse accessible dès 6 ans à Steam Rush, un jeu de gestion pour joueurs expérimentés qui nécessite sérieusement de se creuser les méninges.

 

Les primés et finalistes du 36e Concours de Boulogne-Billancourt

 

Remise des prix du Concours de Boulogne-Billancourt

Tout le week-end, les joueurs ont pu apprécier cette belle brochette de finalistes mais le dimanche, il ne pouvait en rester qu'un, heu...deux, non quatre ! Nous vous parlons bien évidemment des vainqueurs, appelés primés dans le jargon du Concours de Boulogne-Billancourt. La remise des prix du Concours est chaque année le clou du week-end CreaGames. Cette année, elle a commencé aux alentours de 14h30 le dimanche pour se terminer vers 15h30.

Durant cette petite heure, qui a paru bien longue aux finalistes en attente du résultat, se sont succédés au micro : Antoine Sarrazin (président du CNJ), Christine Bruneau (adjointe au maire de Boulogne-Billancourt), Bruno Rocher (conseiller municipal à l'animation culturelle), Erwan Berthou (responsable du Concours de Boulogne-Billancourt), les membres du jury et les quatre auteurs primés au 36e Concours de Boulogne-Billancourt. Voici d'ailleurs, le palmarès du 36e Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt :

LES PRIMES

- ça déménage ! de Didier Dhorbait

- Murder Express de Henri Kermarrec

- Spéléo de Mailyne Valnet

- The Beast de Thomas Dagenais-Lespérance

 

LES FINALISTES

- CQFD, ce qu'il fallait dessiner de David Simiand et Pierre Voye (France)

- Gruppetto de Bertrand Espinasseau (France)

- Omega Fighters 3000 de Lilian et Simon Chiassai (France)

- Steam Rush de Joachim Thôme (Blegique)

- Space Odyssey de Pascal et Romain Cadot (France)

- Welcome to Hill Valley de Benoit Turpin (France)

Hommage à Marine Granger

 

Bruno Rocher, Marine Granger et Christine Bruneau

La remise des prix a été aussi l'occasion de rendre hommage à Marine Granger, la directrice historique et fondatrice de la ludothèque de Boulogne-Billancourt devenue CNJ, qui a tiré sa révérence le 1er septembre après 37 années au service du jeu. C'est une grande dame qui a marqué l'histoire du jeu de société en France qui prend une retraite bien méritée. Le Concours de Boulogne-Billancourt n'aurait pas cette renommée et certainement pas cette longévité sans le soutien indéfectible et la volonté de Marine. Claude Rocher et Christine Bruneau lui ont témoigné leur admiration et la reconnaissance de la ville lors de discours émouvants. Après avoir reçu un trophée offert par le CNJ, Marine a glissé, avec la sobriété qui la caractérise, un remerciement à son équipe sans qui, a-t-elle dit, elle ne serait rien.

 

Un oeil sur les protos

 

 une séance d'analyse de proto

Durant une bonne partie du week-end, Charles Chevallier (Abyss, Intrigo, Kanagawa, Jurassik...), Arnaud Urbon (Korrigans, Khronos, Utopia...) et François Gandon (Quadropolis) se sont relayés pour prodiguer leur avis éclairés à des auteurs venus leur présenter leur proto. Les trois auteurs n'ont pas ménagé leur peine. Leurs conseils ont ravi ceux qui ont pu en bénéficier. Fort de ce succès, cette expérience sera renouvelée l'année prochaine. Le week-end a aussi permis à François Gandon de mener un atelier Pimp my Game avec des auteurs en herbe. Tous ensemble, ils ont réussi à faire un mix détonnant entre Guillotine et Avé Cesar !

 

Un oeil rivé sur l'écran


CreaGames a aussi été l'occasion pour Board Game Arena de montrer son savoir-faire unique en terme de numérisation de jeux de société. Le jeu Gruppetto, porté en ligne, était donc jouable aussi bien sur BGA que dans le coin des finalistes. Durant le week-end, Emmanuel de BGA n'a eu de cesse de renseigner les auteurs et les joueurs sur les possibilités offertes par la Sandbox, la boite à outil qui permet d'adapter en ligne un jeu de société.

 

Jeux en boîte

La Boîte de jeu, l'un des éditeur français qui monte, était présent tout le week-end pour présenter quelques un de ces jeux sur deux tables dédiés. Les représentants n'ont pas manqué de regarder attentivement les jeux finalistes et les protos qui étaient présenté dans la protozone...

 

Protozone

 

Présentation d'un proto à François Gandon

La protozone justement a rencontré un certains succès avec des auteurs, venus principalement d'ïle-de-France, qui ont pu faire découvrir leur proto sur des tables en libre accès. Ils ont ainsi recueillis des avis d'amateurs mais aussi de professionnels. Les nombreux éditeurs présents ont pu être invités aux tables de la protozone pour découvrir des jeux et plus si affinités...

 

Creakid

Nicolas Henneton, l'auteur de 1, 2, 3 Soleil était également présent pour montrer son jeu au public. 1, 2, 3 Soleil a remporté le prix Creakid dont le CNJ est partenaire. Il aurait du être accompagné d'un autre jeu car le Concours Creakid sacre deux jeux mais le deuxième vainqueur n'est autre que ça déménage ! déjà présent sur l'espace finaliste. Aux dernières nouvelles, Didier Dhorbait ne possède pas encore le don d'ubiquité mais il y travaille. Notez bien qu'il a obtenu un très bon lot de consolation en réussissant le doublé Concours de Boulogne-Billancourt, Creakid.